Células ciliadas internas (CCI): generalidades

Las células ciliadas internas o CCI, son las verdaderas células sensoriales de la cóclea. Dispuestas en una sola hilera en el lado interno del túnel de Corti, están conectadas a la casi totalidad de las neuronas de tipo I, cuyos axones constituyen el 95% del nervio auditivo. Estas células son las que aseguran la transducción. Una cóclea humana tiene unas 3000-3500 CCI.

Esquema de una célula ciliada interna (CCI)

Schéma d'une cellule ciliée interne (CCI)

El esquema representa a una CCI y un complejo sináptico (terminación de una fibra auditiva de color azul y terminación eferente lateral en rosa).

Cada CCI tienen un promedio de diez complejos sinápticos.

Observe que, al contrario de la célula ciliada externa (CCE), el núcleo de la CCI está ubicado en posición medial y que la membrana plamática lateral es de tipo común.

Structura de una CCI (MET)

Structure d'une CCI (MET)

M Lenoir

La CCI (ici d'une cochlée de rat) entourée de ses deux cellules support (contenu cytoplasmique plus clair), s'appuie sur le pilier interne du tunnel de Corti. Elle présente un noyau en position centrale et sa base est entourée par les boutons terminaux ou dendrites afférentes des fibres auditives (gris plus fonçé) que l'on voit pénétrer dans l'organe de Corti par l'habenula perforata.

Structure d'une CCI (MET)

M Lenoir

Varios botones terminales o dendritas aferentes (a) de las fibras auditivas contactan la base de una CCI.

Una CCI hace contactos sinápticos con una decena de botones, más o menos, cada uno de los cuales proviene de una neurona ganglionar distinta. Sin embargo, este número varía con la posición tonotópico de la CCI. Hay muchos más contactos (hasta 20) en la región de las mejores frecuencias. Por ejemplo, en la "fóvea" de la cóclea del murciélago (la región que codificación la frecuencia del eco) se observan hasta 50 botones por CCI .

Complexe synaptique à la base d'une CCI

Le complexe synaptique sous la CCI

R Pujol

Le complexe synaptique sous la CCI se compose :

  • d'une synapse afférente entre la CCI (i) et le bouton dendritique (a) d'un neurone de type I. La flèche rouge indique le corps présynaptique ou ribbon ;
  • d'une synapse efférente (flèche jaune) entre les terminaisons vésiculées (flèches vertes) de fibres efférentes latérales et le bouton afférent (a).

Échelle : 350 nm

synapse, entre la CCI (i) et la fibre afférente (a)

R Pujol

Cette synapse, entre la CCI (i) et la fibre afférente (a), est caractérisée par un corps présynaptique ou "ribbon" (flèche rouge) entouré des vésicules contenant le neurotransmetteur.

Des densifications membranaires pré- et postsynaptiques sont indiquées par les flèches roses.
 La flèche bleue indique une vésicule d'endocytose présynaptique.

Échelle : 200 nm

Synapse entre une terminaison vésiculée du système efférent latéral et une dendrite afférente sous une CCI

R Pujol

Synapse entre une terminaison vésiculée du système efférent latéral et une dendrite afférente sous une CCI.

L'astérisque (jaune) indique la densité post-synaptique dans la fibre afférente.

Echelle : 150 nm

R Pujol

Une fibre afférente (a) qui vient de quitter la CCI et est contactée par 3 terminaisons efférentes vésiculées (astérisques).

Cette image est caractéristique de l'importance de ce contrôle efférent sur l'activité des fibres auditives. Un rôle protecteur (contre l'excitotoxicité du glutamate, voir " Physiologie") a été démontré avec l'un des neurotransmetteurs efférents : la dopamine.

 

Última actualización: 13/10/2016 14:39