Lemnisque latéral et colliculus inférieur

Conception :
Avec la participation de : Rémy Pujol

Les projections des noyaux cochléaires et du COS arrivent aux étages supérieurs du tronc cérébral par le faisceau du lemnisque latéral.
Certaines fibres font un premier relai dans le noyau du lemnisque latéral, les autres vont directement contacter les neurones du colliculus inférieur.

Le noyau du lemnisque latéral (LL)

Ce noyau est constitué de plusieurs groupes de neurones disposés entre les fibres ascendantes du lemnisque latéral. Ils sont organisés en deux régions:

  • a) Le complexe ventral, comprenant les neurones monoauraux qui reçoivent seulement l'information du noyau cochléaire ventral du même côté, et qui n'ont pas une distribution précise tonotopique. Ce noyau est impliqué dans l'analyse de la durée d'un son complexe, ce qui est très important dans le langage.
  • b) Le noyau dorsal composé de neurones binauraux qui reçoivent l'information des deux oreilles grâce à l'échange d'information qui a lieu au niveau du complexe olivaire, mais surtout, à partir de la commissure entre les lemnisques.

Le colliculus inférieur (CI)

Le colliculus inférieur (CI) se situe dans le toit du mésencéphale. Il est constitué par deux parties:

  • - Le cortex externe et dorsal (en grisé sur la figure) organisé en couches de neurones, sans distribution tonotopique précise. Il a été suggéré que ces neurones sont impliqués dans l'analyse complexe de l'information auditive (langage) et dans l'identification de nouveaux sons.
  • - Un noyau central composé d'un grand groupe de neurones organisés tonotopiquement. Ce noyau reçoit des fibres des noyaux cochléaires, du complexe olivaire supérieur et du lemnisque latéral. Sa structure est en feuilles ou en "couches d'oignon" (en couleur sur la figure). La distribution de fréquences dans ce noyau est très particulière, puisqu'il reçoit les informations de basses fréquences de l'oreille ipsilatérale et les aiguës de l'oreille controlatérale. En outre, ce noyau échange les informations avec son homologue controlatéral via la commissure. Ce noyau participe à l'analyse des fréquence sonore, mais décode aussi les différences interaurales d'intensité et de temps.

Les neurones du CI sont impliqués dans la localisation de la source sonore en fonction des plans horizontaux et verticaux. Leur activité est contrôlée par les fibres descendantes du cortex et du thalamus (corps genouillé médian).

Organisation tonotopique

L'organisation tonotopique déjà rencontrée au niveau du COS se poursuit dans les noyaux supérieurs de la voie auditive

colliculus

Les projections ascendantes du complexe olivaire passent à travers du lemnisque latéral (C) et atteignent la région externe le colliculus inférieur (A et B). Les fibres qui transportent les basses fréquences (faisceaux rouges et les numéros 3) circulant sur le côté latéral du lemnisque (même côté) et d'atteignent la zone externe du colliculus inférieur. Les fibres qui transportent les hautes fréquences (faisceaux bleus et numéros 1) s'entrecroisent dans le complexe olivaire supérieur et montent par le côté intérieur du lemnisque controlatéral pour atteindre la zone médial du colliculus inférieur médial. À la base: gradation de fréquences sonores représentées par des bandes colorées.

Dernière mise à jour : 12/09/2016 09:20