Cochlée : généralités

La cochlée, autrefois appelée limaçon, représente la partie "auditive" de l'oreille interne, localisée dans l'os temporal. C'est l'enroulement en spirale de cette structure, au cours du développement, qui lui vaut son nom (du Grec 'coquillage').
La cochlée communique avec l’oreille moyenne par deux orifices fermés par des membranes : la fenêtre ovale () qui limite la base de la rampe vestibulaire et sur laquelle s’applique l’étrier (voir oreille moyenne) et la fenêtre ronde qui clôt la base de la rampe tympanique et qui sert d’échappement de pression.

Structure de la cochlée

De la cochlée à l'organe de Corti

Par zooms successifs, on observe :

  • une coupe transversale de la cochlée,
  • l’organe de Corti,
  • la cellule ciliée, à l'origine du message nerveux, et une fibre (bleue) du nerf auditif, qui le transmet l'information au cerveau.

 

Structure de la cochlée
Cochlée

La cochlée est constituée de trois canalicules enroulés en spirale autour d’un axe osseux, le modiolus. Ces canalicules sont : la rampe tympanique (3), la rampe vestibulaire (2) et le canal cochléaire (1). La rampe tympanique et la rampe vestibulaire sont remplies de périlymphe (bleu ) et communiquent entre elles par un petit orifice situé à l’apex de la cochlée nommé hélicotrème.

Le canal cochléaire, de forme triangulaire, situé entre les rampes vestibulaire et tympanique est rempli d’endolymphe (verte).

Entre le canal cochléaire et la rampe tympanique se situe l'organe de Corti.
 Les éléments nerveux (représentés en jaune sur le schéma) sont le ganglion cochléairen (4) et le nerf auditif (5) dans l'axe modiolaire.

Pour les détails, voir ci-dessous la coupe d'un seul tour :

Coupe transversale du canal cochléaire (schéma)

Coupe transversale du canal cochléaire (schéma)

Le canal cochléaire, rempli d'endolymphe (vert), est délimité par la lame réticulaire qui recouvre l'organe de Corti (1), par la membrane de Reissner (2), côté rampe vestibulaire et par le mur latéral (3), constitué de la strie vasculaire et du promontoire. L'organe de Corti repose sur la membrane basilaire. Le ganglion spiral et les fibres nerveuses sont représentés en jaune.

NB. Afin de bien comprendre le fonctionnement des cellules ciliées (développé plus loin), il faut garder en mémoire que leurs cils sont baignés par l’endolymphe alors que tout le reste des cellules est baigné par la périlymphe. Sur le schéma ci-dessus, l'étanchéité du compartiment endolynphatique, due à des jonctions serrées liant les différentes cellules entre elles, est souligné par un trait rouge.

Coupe transversale du 3e tour d'une cochlée de cobaye.

M Lenoir

Coupe transversale du 3e tour d'une cochlée de cobaye.

Un artéfact de préparation histologique a détaché la membrane tectoriale de l'organe de Corti (1) et des cellules ciliées. Une partie de la membrane de Reissner (2) et de la strie vasculaire (3) sont bien visibles, ainsi que les neurones ganglionnaires (en bas à droite) et les fibres myélinisées qui les relient à l'organe de Corti.

Echelle : 50 µm

Spirale cochléaire: microscopie électronique à balayage (MEB)

Spirale cochléaire: microscopie électronique à balayage (MEB)

M Lenoir

Une cochlée de rat a été disséquée : la capsule osseuse, la strie vasculaire et la membrane tectoriale ont été enlevées, permetant de visualiser les 3 tours de spire de la membrane basilaire qui porte l'organe de Corti.

La MEB permet de visualiser la surface des cellules ciliées et l'organisation de leurs touffes ciliaires.

Voir, ci-dessous à plus fort grossissement, la surface des cellules ciliées à la base et à l'apex. de la cochlée ( zones encadrées en vert).

Échelle : 2 mm

Arrangement des cellules ciliées à la base de la cochlée

M Lenoir

Arrangement des cellules ciliées à la base de la cochlée

Vue de surface des cellules ciliées internes (rangée du haut) et des externes (3 rangées du bas) séparées par les piliers. Sous les CCE, une cassure permet d'apercevoir les piliers des cellules de Deiters.

Échelle : 15 µm

Dernière mise à jour : 24/11/2016 09:10