Organe de Corti : innervation

Chaque type cellulaire (CCI et CCE) est doublement innervé ; plus exactement, l'innervation des cellules ciliées forme une boucle véhiculant des messages vers le système nerveux central (fibres afférentes), ou en provenance du système nerveux central (fibres efférentes).

Innervation des cellules ciliées internes (1) et externes (2)

Innervation des cellules ciliées internes (1) et externes (2)

Ce schéma met en place le système afférent radial (= nerf auditif : bleu) et le système efférent latéral (rose) pour la CCI; le système afférent spiral (vert) et le système efférent médian (rouge) pour la CCE.

Connexions entre la CCI et le tronc cérébral

Connexions entre la CCI et le tronc cérébral

Les CCIs font synapse avec tous les neurones de type I du ganglion spiral, formant le système afférent radial (= nerf auditif : bleu) qui relie la cochlée aux noyaux cochléaires. C'est par là que partent tous les messages auditifs vers le cerveau. Le système efférent latéral (rose), issu de petits neurones de l'olive supérieure homolatérale (LSO), effectue un rétro-contrôle sur la synapse CCI/fibre afférente : il intervient notamment pour protéger cette synapse contre un accident excitotoxique (ischémie ou trauma).

Connexions entre la CCE et le tronc cérébral

Connexions entre la CCE et le tronc cérébral

Les CCE font synapse avec des terminaisons dendritiques de petite taille des neurones ganglionnaires de type-II, formant le système afférent spiral (vert) ; rien n'est connu à propos du rôle de ce système : peut être informe-t-il le système nerveux de l'état de contraction des CCEs? ... ces dernières sont directement innervées par les grosses terminaisons axoniques (rouge) de neurones situés bilatéralement dans le complexe olivaire supérieur médian (MSO) : c'est le système efférent médian dont le rôle est de modérer l'électromotilité (mécanisme actif) des CCEs.

N.B. Pour mieux visualiser les fibres, les cellules de Deiters n'ont pas été dessinées.

Représentation schématique de l'innervation afférente des cellules ciliées

Représentation schématique de l'innervation afférente des CC

L'nnervation afférente des cellules ciliées est assurée par les branches périphériques des neurones du ganglion spiral (SGNs).

Les neurones de type I (en bleu sur le schéma), de grosse taille et myélinisés (95% des neurones ganglionnaires) ont une branche périphérique unique connectée aux CCIs (10 type-I par CCI en moyenne).

Les neurones de type II, plus petits et non myélinisés, suivent une route spirale, vers la base de la cochlée, pour aller connecter une dizaine de CCEs, généralement de la même rangée.

Schéma d'après Liberman

Les neurones du ganglion spiral (cochléaire)

Le ganglion spiral, formé à partir de l'otocyste primitif et situé dans l'axe (modiolus) de la cochlée, comprend environ 35.000 neurones chez l'homme. Ces neurones bipolaires sont de deux types : type-I et type-II. Leurs prolongements périphériques se terminent dans l'organe de Corti, au contact des cellules ciliées qui leur passent les messages. Leur prolongement central (nerf auditif) se termine dans les noyaux cochléaires du tronc cérébral.
Des pages spécifiques sont consacrées à la structure et la fonction de ces neurones.

Dernière mise à jour : 03/02/2018 13:42