Ganglion Spiral : anatomie

Le ganglion spiral, formé à partir de l'otocyste primitif et situé dans l'axe (modiolus) de la cochlée, comprend environ 35.000 neurones chez l'homme. Ces neurones bipolaires sont de deux types : type-I et type-II. Leurs prolongements périphériques se terminent dans l'organe de Corti, au contact des cellules ciliées qui leur passent les messages ( voir aussi). Leur prolongement central se termine dans les noyaux cochléaires du tronc cérébral ( voir aussi).

Les neurones du ganglion spiral (cochléaire)

Les neurones de type-I (flèches bleues) sont plus gros, myélinisés (y compris autour du soma) et forment 95 % de l'ensemble de la population ganglionnaire ; leur prolongement périphérique, myélinisé jusqu'à l'entrée de l'organe de Corti, vient se connecter, par un seul bouton dendritique à 1 CCI.
Les neurones de type-II (flèche verte) sont plus petits et non myélinisés.
Entre les neurones, on note de nombreuses sections d'axones myélinisés, issus de neurones voisins.

Echelle : 10 µm

Plus fort grossissement : 2 neurones de type I et 1 neurone de type II (flèche verte).

Echelle : 5 µm

   

Neurone ganglionnaire de type-I et sa cellule gliale "satellite" formant une légère gaine de myéline

Gg-tI_site

Ce neurone de type-I d'une cochlée de cobaye est enveloppé par une cellule gliale satellite (dont le petit noyau ovoïde est situé en bas à gauche) qui entoure le corps cellulaire du neurone d'une légère gaine de myéline (quelques tours seulement : comparer avec la gaine de myéline des fibres ci-dessous). Noter le volume relativement important du noyau du neurone (clair) et la densité impressionnante de mitochondries et d'autres organites cytoplasmiques. A droite : le départ de l'axone central.
Echelle : 3 µm

 

Neurone ganglionnaire de type-II et sa cellule gliale 

Gg-tII_siteb

Neurone ganglionnaire de type II (cochlée de cobaye). Plus petit que les neurones de type I, son cytoplasme est plus dense et il est entouré par une cellule gliale qui ne forme aucune gaine de myéline. Echelle : 1 µm

Fibres pré-ganglionnaires myélinisées (axones des neurones de type I)

Coupe transversale de l'axone myélinisé

Coupe transversale de l'axone myélinisé d'une cellule ganglionnaire de type I. Dans l'axone, on distingue 3 mitochondries et de nombreux microtubules et neurofilaments.

Une gaine épaisse de myèline entoure l'axone (voir zoom électronique du rectangle bleu).

Echelle : 150 nm

gaine de myéline

La gaine de myéline est ici formée de 35 tours ou lamelles (la double couche membranaire est bien visible par endroits). A droite : le cytoplasme de l'axone (clair) et une mitochondrie. Echelle : 70 nm

Premiers stades de la myélinisation

Premiers stades de la myélinisation

Au cours du développement, les fibres (astérisques) sont entourées par les prolongements des cellules gliales.
 Deux de ces cellules (flèches jaunes) ont déjà entouré un axone de plusieurs tours de membrane formant la gaine de myéline (voir zoom électronique du rectangle bleu).

Echelle : 0,5 µm

L'axone d'une fibre auditive

L'axone d'une fibre auditive, avec son réseau dense de microtubules et neurofilaments, est emballé par la membrane de la cellule gliale qui a déjà formé une dizaine de tours, de façon encore assez lâche par endroits (comparer ci-dessus avec la gaine adulte).

Echelle : 100 nm

Dernière mise à jour : 06/06/2018 13:45