Audiométrie vocale

Conception :
Avec la participation de : Diane Lazard

L’audiométrie vocale est un examen couramment utilisé en clinique. Elle est totalement complémentaire de l’audiométrie tonale. L’audiométrie tonale ne donne que les seuils absolus de perception de sons tonaux (fonction périphérique), alors que l’audiométrie vocale détermine la compréhension du langage (intelligibilité) ainsi que la discrimination (capacité à discerner des phonèmes). Elle est majeure dans les indications d’appareillage et pour aider au diagnostic de certaines pathologies rétrocochléaires (tumeur du nerf acoustique, neuropathies auditives/dysynchronies auditives). Elle teste les systèmes périphériques et centraux.

Audiogramme vocal

Sujet "normo-entendant" et "malentendant".

Audiogramme vocal

Ce test d'intelligibilité du langage est coté en % de réponses correctes (répétition exacte d’items entendus). Un score de 100% à un niveau d'intensité inférieur à 20 dB HL est considéré comme normal (courbe A).

Le seuil d’intelligibilité représente le niveau auquel 50% des items (ou mots) sont compris. La courbe B, au contraire, dénote une hypoacousie et la courbe C, une perte sévère d'intelligibilité avec apparition de distorsions pour les intensités supérieures à 80dB HL.

Attention ! Il ne faut pas confondre l'intelligibilité, qui traduit la compréhension d'un message vocal, et la discrimination qui est la capacité à discerner des phonèmes.

Matériels phonétiques et condition des tests

Il existe différents tests utilisant des listes de phrases, de mots monosyllabiques ou dissyllabiques ou encore des logatomes (mots sans significations). Les mots dissyllabiques font appel à la suppléance mentale (identification par contexte), les autres non.

Voici quelques exemples

Listes de mots monosyllabiques de Fournier :

Listes de mots dissyllabiques de Fournier :

Liste n°1 :
 lac
 danse
 poule
 cire
 fève
 malle
 rince
 tank
 rampe
 panne

Liste n°2 :
 lande
 corps
 fil
 messe
 nappe
 rogue
 saute
 cave
 toile
 dire

Liste n°1 :
 le bouchon
 le souper
 le rondin
 le grumeau
 le rebut
 le glaçon
 le réchaud
 le coffret
 le gamin
 le clavier

Liste n°2 :
 le râteau
 le donjon
 le sergent
 le crémier
 le niveau
 le refrain
 le veston
 le forban
 le bûcher
 le cachot

Les items peuvent être présentés au casque en testant les oreilles séparément, ou en champ libre en cabine insonorisée permettant de tester l’audition binaurale (bilatérale) avec ou sans appareillage auditif. Le choix du matériel doit être adapté à l’âge du sujet et à sa compréhension de la langue.

Ce qu'il faut retenir

Dans le cas d'une surdité de transmission :

  • la courbe est d'allure normale en S, il n'y a pas de déformation.
  • il y a un décallage vers la droite par rapport à la référence (seuil normal).
  • il y a une élévation du seuil d'intelligibilité.

Dans le cas d'une surdité de perception :

  • il y a une élévation du seuil d'intelligibilité.
  • la courbe peut avoir une allure anormale avec une déformation et un infléchissement dans les intensités élevées traduisant des distorsions (recrutement).

Les tests phonétiques de Lafon sont aussi très utilisés dans la pratique (surtout en réhabilitation prothétique par les audioprothésistes). Ils sont un peu long à réaliser mais permettent d'évaluer le réel handicap social et linguistique que peuvent ressentir les malentendants. Les principaux tests sont le test cochléaire (mots courts faisant peu intervenir la suppléance mentale, on relève alors les erreurs sur chaque phonèmes et non sur l'ensemble du mot) et le test d'intégration qui est effectué dans le bruit.

L'audiométrie vocale permet de vérifier les résultats en audiométrie tonale liminaire en règle générale. Le seuil d'intelligibilité est pratiquement équivalent à la moyenne de l'intensité des fréquences 500, 1000 et 2000 Hz mesurées en audiométrie tonale liminaire (fréquences conversationnelles). En cas de discordance, il faut se poser la question du diagnostic, de l'étalonage ou encore de la fiabilité des réponses obtenues.

Enfin, retenez que l'audiométrie vocale est un indicateur plus sensible que l'audiométrie tonale liminaire dans le cadre de la réhabilitation audioprothétique.

Dernière mise à jour : 11/04/2014 14:07