CCE : synapses-variations

L'organisation synaptique des CCE, précédemment décrite, va présenter de fortes variations à l'apex de la cochlée, dans une zone codant pour des fréquences basses (<1kHz). A ce niveau on retrouve une organisation synaptique proche de celle rencontrée au cours du développement.

Différences base / apex

R. Pujol

Pôles synaptiques de CCEs (o) à l'apex de la cochlée : début du 4e tour (ci-dessus) et extrême apex (ci-dessous) chez le cobaye.
 Contrairement au tour basal, le pôle synaptique de la CCE est essentiellement entouré de boutons dendritiques afférents.

Les terminaisons efférentes vésiculées (flèches rouges) sont rares et les différenciations postsynaptiques incomplètes (flèche bleue).
 d = cellule de Deiters.
 
Échelle : 1 µm ; zoom électroniques à droite

R. Pujol

Cette organisation synaptique est caractéristique de la zone cochléaire codant pour les très basses fréquences : elle est plus étendue chez l'homme (presque tout le dernier tour de spire). Tout se passe comme si les CCE à ce niveau de la cochlée étaient restées de "véritables" cellules sesensorielles, peut-être envoyant au cerveau des messages pour renforcer la perception des basses fréquences ?

Synaptogenèse sous la CCE

schémas Stéphan Blatrix d'après R.Pujol et M.Lenoir

La différence base-apex trouve peut-être une explication lorsqu'on regarde ce qui se passe au cours de la synaptogenèse.

Tout se passe comme si le développement des synapses sous les CCEs s'adaptait à leurs propriétés physiologiques : les CCEs de l'apex gardent une fonction sensorielle classique (avec une innervation qui rappelle un peu celle des CCIs), alors que les CCEs de la base, devenues électromotiles, s'équipent d'un système de régulation de cette nouvelle fonction.

Stade 1 - La base de la CCE immature est uniquement connectée à des terminaisons afférentes du système spiral (type-II, en vert) et du système radial (type-I, en bleu) ; face à ces dernières, de nombreux corps synaptiques sont visibles.

Comparez ce stade avec l'organisation synaptique d'une CCE à l'extrême apex d'une cochlée adulte (images ci-dessus).

Stade 2 - Au moment de l'entrée en fonction de la cochlée, les premières synapses efférentes sont visibles (rouge), tandis que le nombre de terminaisons afférentes radiales (bleu) régresse.

Comparez ce stade avec l'organisation synaptique d'une CCE à l'apex d'une cochlée adulte (images ci-dessus).

Stade 3 - En fin de maturation, on retrouve l'organisation synaptique classique d'une CCE : large terminaison efférente (rouge) et petite terminaison afférente de type-II (vert).
 
 Cette organisation est caractéristique des CCEs dans la zone codant pour les fréquences aiguës et moyennes, c'est-à-dire dans la majeure partie de la cochlée.

Dernière mise à jour : 02/01/2016 12:31